samedi 20 octobre 2012

Photo de la semaine 42

Je rentre d’un court séjour en Arles où j’ai photographié ce pan de mur sur lequel figure une plaque dont je reproduis le texte sous la photo.

Vestige du rempart médiéval contre lequel s’appuyait la tour de la porte des prêcheurs ou frères dominicains. Elle fut photographiée en 1854 par Charles Nègre (1820-1880). Le nom du quartier dit « l’Arc de Constantin », situé au sud du rempart, rappelle le souvenir d’un arc de triomphe édifié au IVe siècle et détruit au XVIIe siècle.
Cette photo de la semaine est ainsi en quelque sorte une suite au message précédent Mise en abyme.

Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine

9 commentaires:

Gine a dit…

Bel équilibre, entre deux temps...

norma c a dit…

Une ville que j'aime beaucoup !

Mireille a dit…

Le triomphe a chu mais il reste son vestige. Encore un peu d'espoir donc.
Un contraste tout en douceur.
Et Arles pour une invisible Mireille c'est toujours un plaisir.
Bravo de la niçoise au niçois.
Bises et belle journée.

mijane91 a dit…

Qui n'a pas entendu parler d'Arles et de sa célèbre arlésienne ? Bel instantané, merci François et bon week end

Amartia a dit…

Un bout d'histoire d'une ville que je ne connais malheureusement pas.

Cathy a dit…

Ou quand l'ancien et le moderne se côtoient pour ne faire qu'un ... ou presque ! On a un peu la même chose dans notre ville ! Un reste de voie romaine sous le sol (en verre) de notre médiathèque !
Bon dimanche !
Cathy

FRANKIE PAIN a dit…

les murs marque le temps et s'y inscrit lehistoire merci le françois de Nice.en voyage.

Marie-Josée a dit…

Voilà le genre de vestige que l'on ne risque pas de rencontrer à Montréal!

Bon dimanche

ceanothe a dit…

Superbe photo, bravo !