samedi 20 septembre 2014

Breil sur Roya



Hier vendredi, j’ai pris le train des Merveilles jusqu’à Breil dans la vallée de la Roya à soixante kilomètres de Nice mais seulement à une trentaine de kilomètres de la Méditerranée au nord de Menton ou de Vintimille. J’ai visité ce petit bourg de 2.300 habitants et j’ai pris des sentiers de randonnée pour faire le tour des chapelles sur le territoire de la commune.
C’est la chapelle Saint-Antoine-l’Ermite qui figure ci-dessus, située au sud du village sur le chemin muletier de la rive gauche de la Roya qui permettait de relier Nice à Turin dans le Piémont via le col de Tende. Elle date du XIIIe siècle et les voyageurs y faisaient leurs prières avant de s’engager plus avant sur ce chemin où les brigands en détroussaient plus d’un. Voir à ce sujet l’article que j’ai consacré à Notre-Dame de Bon Voyage à Nice en cliquant ici. A Breil sur Roya je suis aussi allé à la Chapelle de la Miséricorde, à la Chapelle Sainte-Catherine, à l’oratoire Saint-Antoine et bien plus haut à la chapelle Notre-Dame du Mont. Malheureusement la plupart de ces édifices étaient fermés. Pour en savoir plus sur Breil cliquez ici.
Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine

vendredi 19 septembre 2014

Nuage #15



Crépuscule sur la baie des Anges à Nice le 2 mars 2014

mercredi 17 septembre 2014

Gueule d’amour #83




Louis le 28 novembre 2009 à 18h16

lundi 15 septembre 2014

Question démoniaque



Comme chaque mois, à midi heure de Paris, les participants à la Photo du mois mettent en ligne sur leur blog une photo. Ce mois–ci le thème To be or not to be a été choisi par Lavandine. Dès que j’ai lu l’énoncé du thème je me suis rappelé la représentation d’Hamlet que j’ai vue en 1964 ou 1965 au TNP à Paris avec Pierre Vaneck dans le rôle titre. Voir ici une petite documentation sur ce spectacle. Ensuite je vous laisse contempler ma cinquante-deuxième contribution à la Photo du mois.
Alors toubib or not toubib ? Et bien pour inscrire sur sa carte de visite ou sa plaque professionnelle psychanalyste il n’est pas nécessaire d’être médecin. On peut se déclarer psychanalyste sans posséder aucun diplôme. Ceux qui sont un brin sérieux sont affiliés à une association ou une école de psychanalyse. Il en va tout autrement des psychiatres qui eux sont des médecins spécialisés,  de leur côté les psychologues ont un diplôme universitaire. Patrice Desmons me pardonnera probablement d’avoir ricané en voyant son nom associé à cette profession et il me pardonnera aussi d’avoir masqué son numéro de téléphone et de ne pas dire dans quelle ville j’ai pris cette photo.

samedi 13 septembre 2014

À toute vitesse




Lundi dernier, rentrant de Paris vers Nice, j’étais placé face à un écran qui nous distillait des informations plus ou moins utiles aux voyageurs de l’iDTGV et en particulier à intervalles rapprochés nous avions droit à la vitesse affichée au compteur. Après un départ un peu laborieux et lent dans l’immédiate banlieue parisienne, la vitesse s’est établie et maintenue entre 260 et 280 km/h. Peu avant d’arriver à notre premier arrêt en gare d’Avignon TGV, le train a fait des pointes dans les 290 km/h. Et juste après Avignon, le TGV est reparti à très grande vitesse atteignant puis dépassant les 300 km/h pour atteindre 318 km/h. Nous sommes loin du record du monde de vitesse sur rail établi par le TGV en 2007 à 574,8 km/h mais c’était quand même suffisamment impressionnant pour que je ne sois pas le seul à photographier cet écran avec la vitesse annoncée. Voici un lien vers une vidéo de 5min36sec tournée le 3 avril 2007 pendant le record de vitesse.
Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine