samedi 26 octobre 2013

Un bizuth



Les rituels de passage à l’âge adulte ou d’entrée dans un groupe restreint existent encore en Occident. Ils peuvent s’accompagner de tatouages, de scarifications, d’humiliations. Ces jours-ci a lieu la rentrée scolaire et universitaire. Des élèves qui se prennent pour l’élite (classe préparatoires et certaines écoles supérieures) aiment à bizuter leurs camarades entrant en première année, reproduisant ce qu’ils ont vécu eux-mêmes précédemment malgré la loi du 17 juin 1998 qui punit de six mois de prison et 7500€ d’amende tout acte de bizutage quand bien même on parle maintenant plus pudiquement de week-end d’intégration.
J’ai manqué de réflexe avant-hier en ne photographiant pas une bande entière de jeunes gens et jeunes filles défilant grimés revêtus du T-shirt de leur école, encadrés par quelques anciens. Je me suis rattrapé quelques heures après en photographiant celui-ci seul mais ayant gardé son maquillage stigmatisant sur les joues et le front.

Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine

20 commentaires:

Moun B. a dit…

Certains bizutés s'en sortent bien, plutôt bien dans ces week-end d'intégration mais d'autres n'ont pas cette chance et restent marqués à vie par les sévices, voire supplices qu'ils ont subis.

Beau samedi et à bientôt

ELFI a dit…

subir la loi des plus forts... des plus intelligents(?)... ou pas!!!

Mireille a dit…

Ils ont de la chance les bizuts actuels, ils ont le portable eux.
J'ai subi une fois (gentiment) mais n'ai jamais fait subir.
Ne pas faire à mon prochain ce que je ne voudrais pas qu'il me fasse.
Mais il ne faut pas qu'il me monte sur les pieds non plus !
Non mais !;o))))
Belle journée.

manouche a dit…

On a connu plus méchant comme bizutage!

Gine a dit…

"Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons."
Bonne semaine quand même!

Oxygène a dit…

Le bizutage, lorsqu'il n'est qu'une petite fête grimée, peut être sympa mais toutes les dérives qui entourent cette soi-disant "intégration" me font peur pour les jeunes et me révoltent.
J'aime beaucoup ce que dit Gine. La bêtise (pour ne pas dire autre chose) lorsqu'elle vient d'un groupe se multiplie souvent pour prendre des proportions effrayantes.
Bon week-end à toi François

FRANKIE PAIN a dit…

grandes épreuves que les bizitage et parfois aussi indélébile qu'un tatouage
parfait la mémoire de ses rituels
et il est émouvant tout seule avec les traces d'un passé peinture fraiche
je t'embrase bon week end

Claudine Le Bagousse a dit…

Le bizutage ..beaucoup à dire surtout lorsqu'on n'est pas sure de bon déroulement des choses !
Bonne journée

Rosa a dit…

la jeunesse ...

Je profite ta sympa participation pour te souhaiter un bon week end..
Bisous
Rosa

FRANKIE PAIN a dit…

françois si l'occasion d'un rôle je suis nappée de vison ce sera toi le premier à être servi. Cela me va très bien fais ressortir mes origines mongole
. je t'embrasse bon week end et bonne balade

sophie a dit…

si ils ne se contentaient que d'un déguisement encore ...

iris a dit…

un moment fort délicat pour
ceux qui le subisse
pour moi quand je suis rentrée comme
infirmière à l'hôpital
je vais faire rire tout le monde
on m'a envoyé chercher à la pharmacie
du dit hôpital
" du sirop de corpdhomme "
sous les rires gras des anciens
je n'avais pas fait le lien ::::
prise par le stress d'une première
journée
c'était nul de nul
bisous

Françoise a dit…

Pour où contre , c'est une belle photo.
Bonne fin de journée.

Jeanne Fadosi a dit…

ho oui le terme séminaire d'intégration est un doux euphémisme pour un temps qui ne l'est pas toujours voire pas souvent, voire pas du tout. Comment faire pour favoriser le fait de faire connaissance en bannissant ces traditions détestables. Et puis il y a de nouvelles formes d'humiliations qui sont infâmes. L'imagination dans ces domaines est sans borne
belle semaine quand même

Marie-Paule a dit…

J'ai eu la chance de l'échapper belle! Quand je suis entrée en hypokhâgne à Toulouse au début des années 70, cette classe était dans un lycée de la ville et les khâgneux dans un autre.Ils n'ont pas dû trouver le chemin!J'en ai eu des sueurs froides quelques années après quand j'ai vu ce que pouvait être les bizutages!
Bon dimanche François.

CathyRose a dit…

Ca commence même plus tôt, cette semaine une petite fille de 6ème a été " bizutée " par des " grands " de 5ème et 4éme ...
Très beau dimanche !
Cathy

Amartia a dit…

Je n'ai jamais subi de bizutage et je ne m'en porte pas plus mal ! Une tradition imbécile, mais qui perdure.

Simplement ... a dit…

Cela t'a permis de faire une belle photo, mais je suis contre le bizutage.
Je crois que je vais arrêter la photo de la semaine et me contenter de suivre celles des amis ... du moins pour le moment.
Gros bisous François
Marie-Ange

Dzovinar Melkonian a dit…

J'ai dû passer l'âge de faire des commentaires à ce sujet ; je n'ai jamais très bien compris l'intérêt de ce genre de test ... C'est vrai que lorsqu'on est jeune, on est con ... mais il paraît que le risque demeure en prenant de l'âge !
Belle journée !

mamylilou a dit…

Outre la photo, voilà qui me laisse quelques frissons en pensant à la jeunesse, qui n'est plus la mienne

Bonne soirée