samedi 19 octobre 2013

Sur les pas de Nietzsche


J’ai photographié Victor photographiant Francis dans le jardin exotique situé au sommet du village d’Èze où j’avais emmené ces deux jeunes couch surfers québecois mardi dernier. La vue y est époustouflante, sur ma photo, on voit un navire de croisière ancré dans la rade de Villefranche entre le Cap de Nice et la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Pour rentrer, nous avons emprunté le sentier Nietzsche qui descend du village jusqu’au bord de mer. Presque deux kilomètres pour un dénivelé de 400 mètres, c’est en le parcourant vers 1883 que le philosophe allemand y aurait puisé l’inspiration pour écrire Ainsi parlait Zarathoustra. Mardi 15 octobre était le 169ème anniversaire de la naissance de Friedrich Nietzsche. Pour ma part, j’ai encore aujourd’hui des courbatures plein les jambes.
Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine

14 commentaires:

manouche a dit…

Nietzsche avait aussi des douleurs dans les jambes, ceci explique cela !

norma c a dit…

Je me souviens d'une visite à Eze, sous un soleil éblouissant, et surtout de cette vue incroyable !
Bonne journée, François !

Marie-Paule a dit…

C'est finalement tout petit un bateau de croisière! Mais la relativité c'est Einstein, pas Nietzsche!
Bon samedi François.

Moun B. a dit…

Bonjour François
Une vue que ces québécois ne sont pas prêts d'oublier tout autant que le parcours :)

Beau week-end

Gine a dit…

Le jardin mythique! J'en ai aussi gardé pendant quelques jours le souvenir dans les jambes ... mais le souvenir de sa diversité m'accompagne encore!

Rosa a dit…

un jardín mythique et une très sympa photo, j'adore ta participation.
bon week end
bisous
Rosa

FRANKIE PAIN a dit…

visoin en plonger , la texture de la maison en premier plan, couchs surfer bravo d'ouvrir ta maison et ton sens des visites sont généreuses et couteuse pour les crampes aux mollets, c'est de bonne guerre et puis ce que tu m'as confié sur mon instantané
moi j'ai ce mot en bouche offert par une belle et bonne diététicienne , "ne nourris pas tes kilos" et quand je vais me reservir je me dis cette phrase et le corps se dompte avec une magnifique flexibilité que sous le joug du mot régime qui fait dire au corps c'est la guerre , je stocke stocke ;
mais ce qui marche chez l'un , ne le fait pas chez l'autre sujet très sensible à l'être et comme je peux le dire le poids de petits poids sont encombrants
pas mal ton jeu de mots frankie

CathyRose a dit…

Quelle vue époustouflante !
Belle fin de journée !
Cathy

Oxygène a dit…

Avec une vue pareille je suis sûre que tu ne regrettes pas d'avoir eu des courbatures. Cela vaut vraiment le déplacement. C'est superbe !
Bon week-end François :-)

Mireille a dit…

Connaissant très bien l'endroit je comprends ton mal aux jambes.
C'est très courageux de ta part, presque téméraire.
Je ne risque plus de m'y aventurer comme du temps de ma jeunesse.
Une chance qu'il n'y est eu qu'un bateau !
L'autre jour, il y en avait trois!!!
Pauvre rade.
Mais l'image est toujours aussi belle.
On ne s'en lasse pas.
Belle soirée

Amartia a dit…

Ces courbatures ne t'ont pas enlevé ton humour ! Merci pour cette vue superbe.

Simplement ... a dit…

Il était à Cannes jeudi !
Dans les rues on entendait toutes les langues, des croisiéristes sans doute !
Hier j'étais à Nice et je ne l'ai plus vu ...
Que la vue est belle, c'est une magnifique photo.
Bisous François
Marie-Ange

ELFI a dit…

une magnifique vue...c'est la récompense!!! bravo!

Jeanne Fadosi a dit…

un dénivelé impressionnant et une vue magnifique. Alors Nietzsche est venu contempler ce panorama. J'en apprends !
belle semaine