samedi 1 septembre 2012

Pilou


Les joueurs de pilou doivent jongler avec le pilou sans le toucher de la main ou des bras, un peu à la manière des footballeurs. Sinon que le pilou n’est pas un ballon mais c’est une sorte de volant constitué d’un bout de tissu, de plastique ou même de papier hygiénique passé dans le trou d’une pièce de 10 ou 25 centimes d’avant-guerre.
Le pilou est un jeu collectif où deux équipes de deux joueurs s’affrontent sur un terrain partagé en 4 zones dans lesquelles un cercle d’un mètre de diamètre est tracé. Chaque joueur défend son cercle.
On distingue le pilou jaune à droite de la tête du joueur habillé de noir. C’est un jeu populaire à Nice et dans les villages de l’arrière-pays. Hitchcock l'a immortalisé dans son film La main au collet où l’on voit deux policiers jouer au pilou pendant une planque. « Le pilou est un sport qui ne coûte rien; pourtant il apporte gros. Il développe dextérité, adresse et agilité. Il permet une saine émulation dans la convivialité. » écrit André Giordan qui fût en 1999 champion du monde de pilou.

6 commentaires:

Amartia a dit…

Je ne connaissais pas le pilou, mais en revanche je connais un André Giordan, de Nice, qui a notamment enseigné à Genève, c'est le même ?

'Tsuki a dit…

Voilà un sport dont j'ignorai tout, jusqu'au nom... Merci pour cette découverte !

Mireille a dit…

J'ai joué au Pilou toute mon enfance avec mon frère et ses copains. Il n'y avais pas beaucoup de filles qui y jouaient. Ce n'est que de bons souvenirs. Bonne journée.

Jeanmi a dit…

Comme quoi avec peu on peut, après quelques années transformer un jeu de rue en sport à part entière. A quand son réintroduction aux JO ?

Anonyme a dit…

Oui André Giordan le Champion du mon de Pilou 1999 avec Ninou pied d'or est bien le génial prof d'épistémologie de Genève...
Viva Benoit

jorge Galego a dit…

Putain je me souviens de jouer au foot avec jean-louis Garcia au CES des "muriers" à Cannes la Bocca et c'était des rondelles de vieilles chambres à air enroulées entre elles et que certains appellaient "pilou" ! que de souvenirs!!
jorge Galego
www.galego.fr