samedi 1 février 2014

L’homme de paille



En marge du carnaval officiel et payant qui se déroule place Masséna et sur la promenade des Anglais, existe un carnaval indépendant qui aura lieu cette année le 9 février sur la colline du Château et qui se prépare dans les quartiers comme en témoigne cette photo d’un lancer d’homme de paille sur la place Saint-Roch, dimanche dernier. Le palhasso est un pantin dans lequel on met tout ce que l’on a accumulé comme contrariétés, galères, soucis, stress, etc. dans l'année. Et, soit par équipe de deux, on l’envoie le plus loin possible afin de bien recommencer l'année et de zapper tous ces moments difficiles ; soit plus collectivement on lance le plus haut et surtout le plus longtemps possible l’homme de paille grâce à un drap tendu.
Vous trouverez les autres participants à cette chronique hebdomadaire sur le blog d’Amartia dans sa rubrique La photo de la semaine

18 commentaires:

norma c a dit…

Toujours plus sympathique quand c'est moins officiel, et surtout plus spontané !
Très bon samedi, François !

ELFI a dit…

c'est formidable.. tes photos du billet précédent aussi! vive le citron!

Amartia a dit…

Chasser le Bonhomme Hiver et les tracas qui vont avec, voilà un sens du carnaval qui me plaît bien !

rosa a dit…

toujours de bien belles et sympas photos pour Amartia.
bon mois de février
bisous
rosa

Moun a dit…

Bonjour François, chasser l'hiver pour qu'enfin le sourire revienne sur les lèvres.

trousse cadette a dit…

je ne connaissais pas ce carnaval merci puor la découverte
bon week end

Gine a dit…

Je ne suis pas fan du carnaval et du déshabillage brésilien qu'il croit bon d'imposer, mais j'aime beaucoup l'idée de la paillasse à faire brûler, sauter, ou envoyer en l'air en même temps que les soucis hivernaux!

Josette T a dit…

je ne connaissais pas cette coutume, juste celle où on brûle un arbre (le sapin de Noël souvent)
je trouve cette idée intéressante pour se débarrasser des soucis mais ...je doute que ça suffise hélas
bonne semaine

Nathanaëlle a dit…

Et hop dehors les soucis de l'an passé ! lol Ici aussi (en Haute-Auvergne) on brûle Carmentran, l'homme de paille du Carnaval, les traditions sont les mêmes malgré les distances lol
Belle soirée François !

Marie-Paule a dit…

Super cette façon de se débarasser de ses soucis! Cela me fait penser à une coutume un peu semblable à Corfou. On jette durant la Semaine sainte.par la fenêtre des cruches censées elles aussi contenir les soucis. Pâques peut ensuite arriver! Partout les mêmes traditions mais sous des formes différentes!
Bonne semaine!

erato a dit…

Je ne connaissais pas cette coutume . Elle est originale et symbolique même si tous les soucis ne s'envolent pas. Un bel instantané qui fixe le bonheur du moment.
Bonne soirée François

Enitram a dit…

Une bien belle façon de faire fuir tout le négatif de l'année ! Découverte pour moi !!!

Oxygène a dit…

Bonsoir François. J'aime bien ta photo et j'aime surtout le symbole qui s'attache à ce lancer d'homme de paille. Quelle bonne idée d'envoyer en l'air tous nos soucis....
Merci François et bon dimanche :-)

CathyRose a dit…

Merci François, j'aime beaucoup toutes ces coutumes ! Celle-là me plait bien, d'envoyer en l'air tous nos soucis, puisse cela être efficace !
Très beau dimanche !
Cathy

Mireille a dit…

Oh "lou palhasso" !
Lorsque j'étais petite on le fabriquait tous les ans.
Et voici la petite anecdote supplémentaire, il y a plus longtemps encore voici ce qui se passait :
" Parfois même il prennent des vraies personnes pour les faire voler comme le palhasso, le maire y a d'ailleurs régulièrement droit. Le but, non avoué, est de le faire voler dans les airs comme le palhasso, de voir ses membres démantibulés et de le mettre ainsi dans une posture ridicule devant le petit peuple nissart : le vrai esprit du carnaval niçois (paix à son âme...)."
Faudrait peut-être reprendre la coutume non ?-o)))))))))))))
Bon je dis mais en même temps je n'ai rien dit.
Belle journée et retourne les crêpes !

evelyne b. a dit…

Bonjour François,
Dans la manifestation parisienne d'hier il y avait beaucoup d'hommes qui défilaient....
Je ne connaissais pas la coutume dont tu nous contes l'histoire, ce que je sais c'est que le fait de brûler dans beaucoup de traditions est un geste de purification.
Bon dimanche.
Evelyne

mijane91 a dit…

Je ne savais pas que le carnaval de Nice était payant !!! mais ce carnaval de quartier a l'air tout aussi attractif, et les anecdotes que vous contez Mireille et toi sont bien instructives... Merci et bonne Chandeleur

Marie a dit…

Coutume que je ne connaissais pas...
Merci pour ta visite sur mon blog...
....
Réponse à ta question
L'église c'est à Cadix...
Les cigognes à Jerez...