jeudi 8 août 2013

Plusieurs fois par moi



Le 8 de chaque mois, le niçois te promène avec les anges, là-bas
 Les anges sont largement présents dans l’œuvre de Chagall (1887-1985). Quand un peintre se représente lui-même il ne dit pas peint par moi mais parle d’autoportrait et comme Marc Chagall n’a pas arrêté d’un bout à l’autre de sa vie de se peindre, mon titre est tout à fait justifié.
Nice a un superbe Musée Chagall qui a été construit et inauguré du vivant du peintre. Pour fêter le quarantième anniversaire du musée une exposition temporaire est consacrée à ses  autoportraits, le titre exact en est Chagall devant le miroir : autoportraits, couples et apparitions, elle dure du 16 juin au 7 octobre 2013.
Chagall pratique très souvent l’autoportrait au chevalet ou à la palette, une des références classiques de l’histoire de l’art comme avec L'ange à la palette peint entre 1927 et 1936.
Ici un double autoportrait de Chagall avec sa femme, dans sa ville natale Liozna (Biélorussie), alors même que le titre du tableau peint en 1943 La route de Cranberry Lake évoque un lieu aux Etats-Unis.
La ressemblance n’est pas recherchée, seule compte la silhouette du peintre en action, au moment de la création, comme en témoigne les autoportraits à la fin de sa vie. Le peintre à la tour Eiffel daté de 1977, est un lavis, encre de Chine et crayon sur papier Arches.
Les commissaires de cette exposition sont Maurice Fréchuret et Elisabeth Pacoud-Rème.
Pour voir tous les moi et pas qu’une fois, c’est par ici.
Bises de Nice

1 commentaire:

Josette T a dit…

j'ai découvert à l'occasion de notre visite à Landerneau que Chagall n'était pas "que" peintre... j'ai aimé les marbres présentés et aussi son travail d'illustrateur
bon dimanche François et merci pour ce lien