vendredi 12 février 2016

Catherine Ségurane



« Boulet tiré par la flotte turque en 1543 siège de Nice où se distingua Catherine Ségurane l’héroïne niçoise » Telle est la traduction du texte nissart qui est plaqué rue de la Loge tandis que la traduction est sur une plaque rue Droite, le boulet, lui est à l’angle de ces deux rues. Reste à savoir qui est Catherine Ségurane, personne réelle, héroïne ou bien légende.
On la voit ici représentée tenant d’une main son instrument de travail de lavandière, un battoir de bois avec laquelle elle aurait assommé le soldat turc pour s’emparer du drapeau turc qu’elle brandit de l’autre main. Ce que les historiens savent c’est que le 15 août 1543 120 galères de la flotte turque arrivent en rade de Villefranche. Les janissaires n’arrivent pas à entrer dans le château de la colline que l’on voit derrière Catherine mais ils pillent la ville, l’incendient et repartent avec 500 à 1.000 captifs.

4 commentaires:

manouche a dit…

Erouina oubliée ?

Mireille a dit…

Notre héroïne locale, nous en sommes fiers.
Elle a bien existé mais, je ne sais pas si la légende qui dit qu'elle aurait fait fuir les envahisseurs en montrant ses fesses du haut des remparts est vraie.
Lorsque nous étions petits, ont y croyait dur comme fer !
Bisous François

lecracleur a dit…

la voila cette fameuse boule de pétanque perdue lors de mon dernier tournoi

Josette T a dit…

la plaque me fait penser à la peinture de Delacroix !
bonne soirée François

c'est super quand tu mets un lien avec ton blog