vendredi 22 avril 2016

Liseron



C’est sur l’île Sainte-Marguerite que j’ai photographié cette fleur de liseron en gros plan. Je ne peux pas voir un liseron sans penser à de vieux amis comme Alain Massuard qui vient de m'écrire qu'il a des souvenirs du liseron différents des miens. Alain me rappelle que :
« C’est en lisant qu’on devient liseron » n’était pas de Queneau comme nous le pensions tous, mais de Maurice Fombeure ! Queneau lui avait simplement ajouté : « C‘est en écrivant qu’on devient écriveron ». Je pense aussi à Paulette Perec et quelques autres dont j’aimerais avoir des nouvelles récentes.

5 commentaires:

Gine Proz a dit…

Je les aime tous et c'est une grande famille... Mais je ne pourrai plus en voir un sans me rappeler cette phrase qui me donne le fou rire!!! Merci!

Dom-Aufildesvues a dit…

Belle couleur bleue... on croirait que les pétales sont griffés, belle réussite

Mireille a dit…

J'aime les liserons et cette phrase.
Très belle photo.
Bisous Franois.
Belle fin de journée.

monalbumphoto a dit…

joli couleur et j'aime ces petits phrases :)

CathyRose a dit…

C'est une ipomée volubilis ... mais c'est de la même famille !
Belle soirée !
Cathy