jeudi 14 octobre 2010

Ne pas faire semblant


Lundi dernier le 11 octobre, j’avais rendez-vous avec une amie au café de l’écritoire, place de la Sorbonne à Paris. Comme à mon habitude, j’arrive en avance et surprise, je tombe sur Thibault, un ami qui vient de quitter Nice pour reprendre des études de philosophie à Paris. Il est en compagnie de trois condisciples sirotant leurs bières. Nous devisons, Thibault me présente et comme nous sommes juste devant l’entrée de l’école des Chartes, je mentionne que je connais un certain nombre de personnes qui y sont passées. Les amis de Thibault me demandent des précisions sur les métiers d’archiviste et de bibliothécaire, eux sortent de classes préparatoires (Khâgne) mais se retrouvent en licence de philosophie (ont-ils raté les concours ou sont-ils absolument passionnés par la philo, je ne pose pas la question). L’un deux affirme soudain : « Sciences Po c’est vraiment un truc de pédé », il se tourne vers moi : « Vous n’avez pas fait Sciences Po ? » visiblement soulagé par ma réponse négative, il reprend plus assuré : « Oh oui vraiment Sciences Po c’est bon pour les pédés » et dans les trois minutes qui suivent cette affirmation est réitérée par le même. Ne voulant pas gêner Thibault, j’avais répondu sobrement Non à la question de savoir si j’avais fait Sciences Po sans oser ajouter que cela ne m’empêchait pas d’être pédé.
Mais si un cas de ce genre d’homophobie ordinaire se reproduit, cette fois-ci je me promets de ne pas faire semblant

3 commentaires:

Life-boat a dit…

Et bien ! Faire des études ne protège pas de la connerie !

Bénédicte a dit…

Et en plus, c'est vraiment absurde!Qu'est-ce que ça peut vouloir dire?

Dima a dit…

la proportion de connards est partout la même... Faut-il réagir à tout?