jeudi 11 février 2010

Seulement trois mots


Je t’aime. « Voici le lieu pour s’entraîner à dire le mot, parce que, comme chacun sait, c’est le mot qui fait avancer et c’est le mot qui rend libre. »
Le Petit Robert donne trois définitions principales de ce verbe transitif venu du latin amare. Premier sens : Éprouver de l’affection, de l’amitié, de la tendresse, de la sympathie pour quelqu’un. Deuxième sens : Éprouver de l’amour, de la passion pour quelqu’un. Troisième sens : Avoir du goût pour quelque chose.
Dans les relations humaines (deux premiers sens), la réciproque est de mise. Et il n’est pas évident de passer d’un état à l’autre. J’y suis parvenu assez bien, en tout cas en présence de l’ami aimé. En son absence et pire en son silence, l’état de manque revient et l’inquiétude. Pourquoi ce silence ? Comment va-t-il ? Que lui arrive-t-il ? Qu’est-ce que j’ai fait ou dit qui cloche ?
Alors oui, j’ai besoin de les dire, besoin de les entendre... Seulement trois mots : je t’aime

2 commentaires:

Tambour Major a dit…

Sûrement les 3 mots les plus difficiles à dire, mais aussi les plus émouvants. Il est dommage que la langue française ne soit pas plus subtile... La tendresse mène parfois à la passion, en transitant entre toute une gamme de sentiments intermédiaires, mais il n'y a qu'un mot pour le dire brièvement sans se perdre dans les méandres de périphrases maladroites.

François le niçois a dit…

Les 3 mots n'ont pas été prononcés mais le sens y était, moins de trois heures après ce message, des nouvelles ont été reçues avec soulagement et plaisir.